Dispensaire CASABLANCA

Cette action va être décris par la personne ayant participé à ce projet :

Il s'agit de l'un de nos sportif : Arnaud Darcillon

 

Cette expérience a débuté lors de mes études d'infirmier à l'IFSI de Mantes La Jolie durant ma deuxième année.

       Nous devions en tant qu'élèves infirmier choisir un stage dont le thème était "IDE dans le monde" ( IDE : Infirmier Diplomé d'Etat ). Pour ma part j'ai choisi d'aller au maroc.

       Nous étions dans un groupe de 20 élèves et afin de financer ce stage, nous avons créé une association dont j'étais le président. Nous sommes partis début juillet direction casablanca.

       Certains de mes collègues avaient un stage en clinique, en centre de cardiologie ou encore en hopital. Pour ma part, j'ai éffectué mon stage dans un dispensaire.

 

       Celui ci était divisé en deux parties. La première étant la santé "maternelle / infantile" et la deuxième était plus spécifiquement basée sur les soins en générale. Nous avons tournés avec mes deux collègues sur ces deux secteurs.

       Nous devions effectuer des soins comme la réfection de pansement, les traitements de la tuberculose, la vaccination des nourissons. Nous devions aussi réaliser des échelles de poids, de taille et classifier les dossiers de chaque patient.

       La barrière de la langue représantait dans certains cas un obstacle que nous réussissions à parer grâce à différents moyens ludiques existants.

       Ce qui différencie la France avec ce pays c'est bien sur le manque de moyens, en effet le matériel était très restraint et la quantité était inssuffisante pour effectuer un soins de qualité.

       Le manque de moyen était effectif tant sur le plan matériel que sur celui du personnel. Etant donné que l'hospitalisation au maroc est payante au bout de 3 jours de nombreux patients sortent de l'hopital alors qu'ils necessitent grandement de rester hospitalisé et viennent se faire soigner au sein des centres comme celui où nous étions.

       J'ai pris en soins, pour donner un exemple d'une personne brulée au 3ème degré sur tout l'hémicorps droit. En France cette personne serait bien sur hospitalisé dans un service de grand brulée et au lieu de cela nous passions avec cette patiente environ 1h30 par jour afin de realiser ses pansements.

       Au niveau de l'hygième des efforts grandissant se mettent en place depuis plusieurs année, comme par exemple la stérilisation du matériel ou l'élimination des aiguilles et objets médicaux usagés.

       Durant ce mois de stage, nous avons remplacé une infirmière de ce dispensaire. Nous réalisions environ 10 injections ,15 pansements et 30 vaccinations d'enfants par jour. Ce qui fait un total de 1100 soins dans notre mois !!!!

 

       Je garde un très bon souvenirs tant sur le plan professionnel que personnel.

       La population est très accueillante et les personnes que j'ai soigné mon remercié  en créant un échange relationnel important.